Delta du Danube. Région Dobrogea

img_5561  5 et 6 Juillet 2016.

Je dédie ce billet à Irina Ivanov et son mari du camping Dan Pescarul de Mirighiol. Encore merci pour votre gentillesse et la qualité de votre accueil.

En rejoignant la route principale, nous passons vers le fameux site de volcans indiqué à 3 km. Rien à voir avec celui que nous avons visité. Ici tout est accessible de la route, moins sauvage, plus touristique.

La route entre Buzau et Braila est très dangereuse à cause de multiples chauffards. Nous sommes sur le qui-vive. Nous souhaitons rejoindre Murighiol via Tulcea. Nous voici confronté à un problème de taille à Braila. Alors que la carte indique une route pour Murighiol, nous sommes en cul de sac face à un bac minuscule ! Il prend les camping-cars ? Nous nous renseignons à la cabine. Il n’y a pas de problème et nous sommes même invités à embarquer dare dare ! La courte traversée du Danube coute 40 lei (environ 9€). Nous traversons ensuite de belles étendues d’eau recouvertes de nénuphars, d’immenses champs de tournesol. Nous croisons à nouveau un enterrement. Cette fois ci le corbillard est une belle limousine, la procession plus conforme à nos habitudes françaises. Pour autant, le cercueil est grand ouvert, le défunt exposé et le couvercle du cercueil arrimé sur le toit du corbillard !

Nous voici enfin au camping Dan Pescarul de Murighiol ! Irina Ivanov, la propriétaire, nous offre un accueil de plus chaleureux ! Nous sommes bien et profitons sans vergogne du hamac à disposition et de l’espace commun bien ombragé pour résister à la chaleur de la journée.

Le soir, à nouveau, nous devons chasser un troupeau de vaches qui était fermement décidé à grignoter les fleurs d’Irina et les légumes de son jardin.

Le lendemain, nous voici levés dès potron-minet. Le mari d’Irina est un pêcheur. Il doit nous emmener sur sa barque pour lever les filets et observer la faune du delta. A 5h20, nous étions prêts !

Quelle promenade magnifique sur le delta !

Le soir, Irina nous a concocté un repas roumain, pris dans sa petite cabane. Tout d’abord, pour ouvrir l’appétit : un verre de tiuça, alcool de fruit (ici de la mirabelle) distillé maison. Viennent ensuite les légumes du jardin, tomates et concombres, puis la mamaliga, sorte de pain de polenta, et enfin les 3 poissons du delta grillés : saumon, brochet et silure et enfin des fruits du verger. Nous nous sommes régalés et avons échangé, en anglais, jusque fort tard dans la nuit avec Irina.

Album photos. Delta du Danube. Cliquez ci-dessous :

Delta du Danube