8 août 2019. Püke.

8 août 2019. Püke.

23° à 9H

Quelques bouchons à la sortie de Tirana et déjà la température qui grimpe. Pour remercier la jeune fille de l’hôtel de sa gentillesse et de sa prévenance vis à vis de nous, nous lui offrons un porte-clé tour Eiffel. La voici émue et toute rougissante. La patronne arrivant sur ces entre-faits, je lui ne offre un aussi : pas de jalouse ! Et puis, quel plaisir de les voir émerveillées comme des enfants au pied du sapin de noël ! Je ne pensais qu’un petit objet comme çà puisse causer autant d’émotions !

Nous avons choisi de prendre la A1 pour rejoindre Kukes puis revenir sur Füshe Arrezi par la SH 5.  Nous suivons tes recommandations Sonja : pas de passage au Kosovo !

Nous pensions sortir de la A1 à Kolsh… Pas de sortie dans notre sens donc on se retrouve à Kükes pour faire demi-tour! Nous tournons un peu en rond faute de panneau et espérons que nous éviterons la frontière kossovarde….Ouf ! On s’en sort !

C’est ainsi que nous décidons de rejoindre Püke pour sa brasserie artisanale qui se visite et son association Agropuka. Les paysages sont grandioses et il y a peu, très peu de trafic sur la SH5. Las! Après Qäfe Mal ça se gâte vraiment. La route est abîmée jusqu’à devenir inexistante! On doit descendre dans les bandes de terre quasi 1 mètre plus bas que le goudron et remonter d’autant en espérant que la terre soit sèche mais suffisamment tassée pour nous porter… Sinon… C’est plantage assuré! Une bonne bière pour pousser la poussière de la route ne se refuse pas! Nous voici à Pukë où la SH s’arrête en pleine zone piétonne… !?!?!..

On contourne par la droite la ville et on tombe par hasard sur le panneau de l’auberge Hani Ipërparim Laçit qui annonce camping. On y va. On demande au patron. No problem! Il fait déplacer plusieurs 4×4 de ses clients pour nous garer à la place d’honneur dans sa minuscule cour-parking! Sous la caméra et l’enceinte audio qui tonitrue ! Alors là ! …Pour le calme, c’est raté !

Goutons la bière pour patienter …Quelle bière! Artisanale! Gouleyante! Fabriquée ici avec l’eau de la source qui est potable et très très fraiche à la fontaine !

Et quel repas maison ! Le tout à 10€ pour 2! Beau site en plus! Un hâvre de paix dont nous profitons sans compter !

En guise de cage d’ours, citée dans le Petit Futé, avec l’ours à l’intérieur, nous découvrons une cage d’amour ! Il s’agit d’une sorte de grande gloriette, recouverte de fleurs, dans laquelle les amoureux se cachent pour échanger secrets et mots doux hors des yeux et des oreilles de la famille ! Pas très futé le Petit Futé !

C’est à pied que nous allons à Püke, en longeant le lac. Nous ne trouverons jamais l’Agropuka. A l’adresse indiquée par Le Petit Futé trône désormais un…Commissariat !

Le soir, le patron a baissé la musique et dès que nous avons éteint les lumières dans l’Exsis, il a tout arrêté. Peut être que l’hospitalité albanaise veut que l’hôte soit distrait par de la musique tout au long de son séjour….

Demain, on repart en sens inverse, par le « gaz » pour rejoindre Fierzë et attendre notre bac après-demain.

Album photos. Cliquez : Püke

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s