Pravcicka Brana. 13 juin 2017.

Surprise ce matin au camping ! Nous découvrons 2 campeurs roulés dans des couvertures et couchés à même l’herbe…Pourtant, ils possèdent une voiture haut de gamme !… Va savoir…

Nous partons pour randonner à Pravcicka Brana. Ce site est le plus grand pont naturel d’Europe centrale : 26 mètres de long pour 21 de haut. La propriétaire du camping nous a fourni une foule d’explications hier. Nous pouvons nous garer à Hrensko et parcourir 5 kms à travers la forêt pour rejoindre le pont. Las….Impossible de se garer avec un camping-car à Hrensko. C’est tout simplement interdit ! Le gardien du parking nous envoie à 5 Km à Mezni Louka. De ce village, la randonnée est plus longue mais nous pourrons revenir en barque par la rivière Kamice. Les gorges vu du haut et du bas, voilà qui nous séduit !

Nous sommes dans la « Suisse Tchèque » et nous comprenons vite pourquoi : tout est coquet, ordonné. Les chemins sont bien fléchés, entretenus avec minutie. Nous nous élançons à travers feuillus et conifères. Sous nos yeux, le massif gréseux présente d’étranges formes et nous prenons le temps d’admirer les merveilles de la nature : parois rocheuses, racines d’arbres…Sur le chemin, nous trouvons 2 bagues d’oiseaux morts…Que faire ?…Nous décidons de les ramasser et de les donner à la maison du parc ou au centre d’information, exactement comme nous procèderions en France.

Le site de Pravcicka Brana comporte un restaurant et des points de vue aménagés au sommet des plateaux des roches qui entourent l’esplanade. Par le sentier de Hrensko, c’est une orde qui arrive en flots continus. Nous nous acquittons du droit d’entrée modique et profitons pleinement de la vue !

Hrensko nous voici ! Où est l’embarcadaire ? Difficile à trouver pour nous qui ne parlons ni tchèque, ni allemand…Difficile de comprendre les horaires des barques…Affichés en tchèque. Et personne à qui demander bien évidemment… Et si on prenait le bus rouge si kitch ? Son arrêt est juste là ! Aussitôt dit aussitôt fait !

Nous rendons les 2 bagues d’oiseaux au centre d’information. La femme a l’air horrifié…Pourtant vu la sécheresse des pattes, les oiseaux sont décédés depuis longtemps et çà ne pue pas…Elle m’ouvre un sac en plastique tenu à bout de bras et détourne la tête quand je pose les bagues. Je lui montre sur un plan où nous avons trouvé les cadavres…Au moins, nous aurons accompli notre devoir vis à vis de la protection animale.

Album photos. Pravcicka Brana. Cliquez ci-dessous :

Pravcicka Brana

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s